Archives pour la catégorie ANECDOTES

Anecdote: comment la police résout les infractions routières?

TRAFIC

Dans la ville de Thanh Hoa, ville se situant en dessous de Hanoï, les policiers vietnamiens excédés par les chauffards dangereux qui commettent des délits de fuite, ont trouvé une astuce assez insolite pour résoudre ce problème : l’utilisation du filet de pêche !

Lorsque le conducteur d’un scooter, d’une moto ou d’un vélo ne s’arrête pas alors qu’il est interpellé par la police, les policiers courent vers lui et lancent énergiquement sur la roue arrière de sa machine un filet de pêche. Le filet s’emmêle alors dans la roue et stoppe brutalement le chauffeur qui tentait de s’enfuir.

Les policiers vietnamiens souhaitent de cette manière sensibiliser les chauffards à la prévention routière. Particulièrement les livreurs ainsi que les courtiers qui roulent la nuit à toute vitesse sans respecter les règles de sécurité et de circulation.

Ce procédé concerne essentiellement les individus dangereux qui zigzaguent dans les rues du Vietnam, roulent de manière excessive et sont un danger pour les autres chauffeurs et piétons.

Depuis l’utilisation du filet à pêche, la police a recensé 21 arrestations. Elle a déclaré que l’usage du filet n’avait occasionné aucun blessé ni victime. Cependant, si cette méthode insolite est bien perçue par la majorité des vietnamiens grâce à son efficacité, d’autres jugent cette pratique dangereuse et violente.

Comment partir au Vietnam? Consultez le site de On’BeaVoyage : http://www.onbea-voyage.com

Publicités

Anecdote: l’alcool de coco

buah-210604

A une époque, on fabriquait de l’alcool de coco directement dans l’arbre lui-même. On introduisait de la levure dans le tronc du cocotier et une dizaine de jours plus tard, on récoltait la sève qui avait fermenté dans l’arbre tout entier.

Comment partir au Vietnam? Consultez le site de On’BeaVoyage:  http://www.onbea-voyage.com

 

Anecdote: la grenouille et la noix de coco

frog-166010

Les vietnamiens faisaient un trou dans une noix de coco toujours fixée à son arbre. Par ce trou, ils introduisaient une toute petite grenouille et refermaient le trou pour ne pas qu’elle s’échappe. La grenouille se nourrissait alors de la chair de la noix de coco et au bout de quelques jours, elle devenait tellement grosse qu’on pouvait  ouvrir l’orifice sans prendre le risque qu’elle ne s’échappe. Au bout d’un mois, la grenouille pesait presque un kilo et occupait tout l’intérieur de la noix de coco. On fendait alors la noix de coco et l’on mangeait la grenouille dont la chair était délicieuse.

Comment partir au Vietnam? Consultez le site de On’BeaVoyage:  http://www.onbea-voyage.com