Archives pour la catégorie AGRICULTURE

Agriculture : vignes

purple-grapes-553464

On trouve au Vietnam des vignobles mais ils sont très récents. Ils occupent une faible partie des terres vietnamiennes, à peu près 300 ha. En comparaison, les pays européens, grands producteurs de vin, possèdent chacun 300 à 400 fois plus de terres viticoles.

Au 19ème siècle, les colons français avaient développé des terres viticoles sur les territoires montagneux de Ba vi près de Hanoï, mais pour une consommation essentiellement locale.

Après le départ des français, il ne restait plus au Vietnam, que de petits ceps grimpants sur les murs des habitations vietnamiennes dont la fonction était davantage de décorer et de servir d’ombrage. Il faudra attendre les années 80 pour voir apparaître les premières plantations de vignes à but commercial dans plusieurs régions du pays.

Le cépage Cardinal est cultivé initialement pour produire du raisin de table et du jus de fruit. En raison des conditions climatiques difficiles (mousson, chaleur et humidité), les terres viticoles furent rapidement concentrées sur les régions de Da Lat  (9 % des terres viticoles) et Ninh Thuan (90% des terres viticoles). On trouve sur quelques autres régions, de toutes petites parcelles viticoles mais ces dernières sont plutôt utilisées à titre expérimental.

Le raisin reste en majorité produit pour le raisin de table. Cependant le développement économique et social du Vietnam, pousse de plus en plus les vietnamiens à produire du raisin de cuve (à partir du cépage Syrag). La région de Ninh Thuan est la plus représentative de cette tendance.

Les vignes poussent sur des treillages dressés en pergolas pour abriter le raisin des excès du soleil, le protéger de l’humidité des terres et pour rendre la récolte plus aisée.

La majorité des terres viticoles au Vietnam, sont de toutes petites propriétés paysannes dont les surfaces s’étalent sur 0,1 à 0,4 ha. Les vignobles sont la plupart du temps plantés à côté d’autres cultures.

Le raisin est vendu au poids aux vinificateurs, la quantité étant préférée à la qualité. Grâce à la chaleur du Vietnam, en général, il y a 2 à 3 récoltes par an. Le cycle végétatif pour les vignes est de 85 à 95 jours. A la suite de chaque vendange, on laisse reposer les vignes 25 à 30 jours avant de tailler les ceps, puis un nouveau cycle commence. Mais à cause de l’intensité des productions, les vignes on une durée de vie limitée, au maximum une dizaine d’années. Quand aux sols, ils sont vite dégradés par l’utilisation excessive d’engrais. Cela s’explique également par le manque de formation des producteurs.

Néanmoins, ces « vignobles de mousson », essentiellement destinés à une consommation locale, poursuivent leurs expansions et progressent doucement mais sûrement en qualité. Concernant le vin de raisin au Vietnam, c’est la production et la consommation du vin rouge qui domine sur les marchés vietnamiens.

Comment partir au Vietnam? Consultez le site de On’BeaVoyage : http://www.onbea-voyage.com

Publicités

Agriculture: le riz

rizière en terrasse

Le riz blanc est la base de l’alimentation au Vietnam. Il est consommé quotidiennement  et complète les plats les plus prestigieux préparés lors des évènements importants (fête du Têt, mariage, etc.). Il est également consommé sous forme de nouilles, compose les gâteaux et les galettes, et peut devenir l’élément de base dans la composition de l’alcool.

Les Vietnamiens lui rendent régulièrement hommage à travers des chansons, des contes, des pièces de théâtre et des expressions de la vie quotidienne tant le riz tient une place importante dans ce pays.

Le riz est cultivé dans 3 régions du Vietnam : le nord (dans le delta du Fleuve Rouge),  le centre et enfin le sud (dans le delta du Mékong considéré comme le grenier du Vietnam).

La récolte du riz s’adapte aux variations de températures qu’offre ce pays d’Asie du Sud Est. Ainsi dans le nord, à cause de températures plus fraîches, le riz ne sera récolté que 2 fois dans l’année: entre le printemps et l’été (de février à juillet) et entre l’automne et l’hiver ( d’août à janvier). En revanche, dans les régions montagneuses, il n’y aura qu’une seule récolte (de juin à octobre).

Pour ce qui est du centre du Vietnam, 3 récoltes sont organisées : une première entre l’été et l’automne (de mai à septembre). Une deuxième entre l’automne et l’hiver (de septembre à janvier). Enfin, la dernière saison qui est celle du printemps (située elle sur la période de janvier à mai).

En ce qui concerne la région du sud du Vietnam, elle offre une chaleur constante toute l’année, ce qui permet de fournir trois belles récoltes: entre l’automne et l’hiver (de septembre à janvier). Entre le printemps et l’été (de janvier à mai). Et enfin, entre l’été et l’automne (de mai à septembre). C’est d’ailleurs dans cette région du sud du Vietnam dans le delta du Mékong que l’on exporte le plus de riz.

Dans les moyennes et hautes montagnes du Vietnam, la culture du riz est difficile. C’est dans ces parties du pays que l’on trouve les rizières en terrasse qui épousent les flancs escarpés des montagnes.  Grâce à un système de marches à flanc de montagne, les vietnamiens obtiennent des terres planes, cultivables et irrigables. Les terrasses qui se trouvent à plus de 1500 mètres d’altitudes sont toutes construites par la main de l’homme.

Le Vietnam est classé deuxième exportateur mondial de riz (et 4ème producteur mondial). Mais le gouvernement vietnamien souhaiterais prendre la première place et en conséquence, il est de plus en plus exigeant envers les récoltants, les poussant sans cesse à plus de rendements.

A contrario, les scientifiques se battent pour protéger les conditions de travail des agriculteurs au Vietnam, pour préserver l’environnement et pour freiner l’utilisation abusive des pesticides et des engrais qui sont connu pour booster la qualité du riz.

Les scientifiques plaident aussi pour une agriculture diversifiée (culture de la noix de coco, ferme d’élevage de crevettes….) défendant la qualité plutôt que la quantité. Ce qui permettrait de vendre également le riz plus cher. D’autre part, les scientifiques vietnamiens travaillent à créer de nouvelles sortes de riz qui nécessiteraient moins d’engrais et s’adapteraient mieux aux conditions météorologiques extrêmes du Vietnam.

Comment partir au Vietnam? Consultez le site de On’BeaVoyage : http://www.onbea-voyage.com